Mon blog

Page sombre

(Récit en cours d’écriture)

     Le blog que je tenais dans les pages web du journal pour lequel je travaillais fonctionne encore. Depuis quelques jours, je rédige des articles sur notre vie ici. Je les poste en espérant qu’ils suscitent le miracle d’un commentaire… Pourquoi continuer ce triste monologue? Le temps qui passe nous enferme dans une solitude radicale et confirme si besoin était le degré de destruction du monde…

     Le piano de Louis 

     2064

    

 

2 commentaires

  1. Il est sûr que recevoir un commentaire sur un blog que l’on tient fait toujours plaisir (mais il y a tant de blogs ou de sites à lire).

    Je ne sais pas si l’absence d’un tel signal manifeste pour autant « le degré de destruction du monde ». Vos textes de fiction ont attiré des remarques, la politique « de l’avenir » rejoignant celle du présent – avec un Président qui joue au tennis en costume-cravate, faut-il encore se creuser la cervelle dans le style Orwell ?

    Tant que vous aurez quelques lecteurs (votre page indique 615 abonnés…), pas de souci à vous faire pour votre « triste monologue » qui ne tombe apparemment pas dans les yeux des aveugles.

    J'aime

    1. Pour environ la moitié de la population française, il n’y a pas, ou plus, de problèmes, tout baigne… Mais pour l’autre moitié qui galère, vit sous le seuil de pauvreté, se sent ou craint d’être déclassée, se sent abandonnée à son triste sort tout au fond des territoires ruraux, le temps n’est ni à la décontraction ni vraiment à l’amusement. Et au niveau de la planète, c’est encore pire… on souffre de nouveau comme jamais de la faim et de la soif dans des pays que le réchauffement climatique a commencé à vider de leur population. La politique du présent conditionne évidemment l’avenir. Même les riches, dans la Silicon Valley, s’adonnent au survivalism… Or, la France et la planète ne sont pas des start up. Il y a des start up qui réussissent et d’autres qui ne sont pas viables, les politiques n’ont plus le droit d’échouer et l’avenir de l’humanité ne se règle pas avec des coups de com’. Il ne s’agit donc pas de se creuser la cervelle mais d’essayer d’être lucide. Le pire est déjà là pour trop de nos semblables. Espérons seulement que sa contagion sera enrayée…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s