Sortir du nucléaire

 

Cet instant où tu ne peux t’empêcher de penser : si en mai 2012 avait vraiment renégocié le traité européen…..

[5 juillet 2015: les Grecs ont voté NON au nouveau plan d’austérité voulu par l’Eurogroupe]

Ah! Si les Verts et @CecileDuflot en 2011-2012 avaient fait campagne pour sortir du nucléaire au lieu de pactiser avec le parti socialiste pour entrer au gouvernement!

      Et pourtant, après Fukushima, la sortie du nucléaire devait être l’un des enjeux principaux des élections à venir. « Ce sera un des dossiers les plus chauds de la campagne présidentielle, un de ceux que l’on n’attendait pas: l’avenir énergétique de la France », expliquait le journaliste Hervé Kempf, dans Le Monde du 3 juin 2011. L’accident de la centrale japonaise venait de mettre au centre de la place publique une stratégie qui paraissait posée pour des décennies.

     Pour Stéphane Lhomme, président de l’Observatoire du nucléaire, « Sortir du nucléaire à un rythme raisonnable est… déraisonnable! » car, statistiquement, le risque de catastrophe augmente. En effet, les centrales nucléaires françaises atteignent la limite d’âge qui avait été fixée pour leur fonctionnement. Prolonger cette durée démultiplie les risques d’accident. Il faut donc arrêter tous les réacteurs avant un nouveau Fukushima qui pourrait, cette fois, être français…

     Dans un article signé en commun (Le Monde du 13 mai 2011), les écologistes José Bové, Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly et Nicolas Hulot déclaraient qu’aujourd’hui, « il est temps que la société française s’empare de la question nucléaire« . « Sil est une leçon à retenir de Fukushima, écrivaient-ils, c’est qu’on ne peut plus laisser prendre des décisions qui engagent à ce point la santé et la sécurité de tous sans un débat national aussi large et ouvert que possible. »

     Curieusement, le débat public qu’ils appelaient de leurs voeux a été remplacé par un accord entre le parti EELV (Europe-Ecologie-Les Verts) et le parti socialiste…

     Le choix démocratique est-il reporté aux calendes grecques?

    Dimanche 11 mars 2012.

[Rien ne change]     [Le retraitement des déchets]    [Le mur de la H…]  [Fukushima]

[EPR de Flamanville: le nucléaire, danger, culture du secret]   

  [La toxicité diabolique du plutonium]

[survol des centrales par des drones non identifiés]

drapeau-non-merci-35x45[1]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s