Haïkus

Pluie salvatrice

Rires en cascade
souvenirs d’été
lavés par l’averse

_____

Fragile

Une rayure blanche
dans la porcelaine du ciel
le sillage d’un avion

_____

A l’heure de la sieste

Bleue, l’écharpe de soleil
posée sur la fenêtre
ouverte au murmure du vent

_____

Le ciel obscur

Nuit criblée d’éclats blancs
rire des étoiles
silence étincelant

_____

Soir d’hiver

L’ombre qui efface le monde
à la tombée du jour
aura si vite tissé la nuit

_____

Calligraphie de l’eau, danse de l’écriture

Le jupon de l’écume
sur la page de la plage
brode les rêves d’une vague

_____

Ecrire

Galets de mots sur la page
le vent souffle sur le sable
érosion des sens

_____

Fraîcheur

Sous l’eau claire du torrent
polis, les cailloux barbotent
plaisirs innocents

_____

Ephémères parures

Suspendues aux fils d’argent
lumière naissante
quelques larmes de rosée

_____

Piège de lumière

Entre deux brindilles
offerte au vent léger
une toile d’araignée

_____

Un ange passe

Herbes

Légère ondulation de l’herbe
petite houle sur le champ de blé
souffle invisible du vent

_____

Désolation

Fuir les ténèbres du jour
nuit volontaire
trop de larmes aveuglent les yeux

_____

Douceur céleste

Le toit du monde est rose et bleu
tendresse pastel
du ciel qui nous abrite

pour @mots sous l’aube, en remerciement

Anna

_____

Echec et mat

Blanc silence dans la nuit noire
le monde n’est pas en repos
il fomente les drames du jour

_____

Thriller

Chemin de campagne
deux promeneurs paisibles
un bruit qui enfle

_____

Grisaille

Au-delà des nuées à peine
bleu azur soleil caché
le ciel se devine

_____

Une lampe dans la prison*

Entre les murs
dans les rues des villes
échappées vers le ciel

*in A la Santé
Guillaume Apollinaire, Alcools

_____

Fin de saison

J’étais l’été
sourire fermé
le soleil est clos

_____

Mauvaise nouvelle

Extrême fragilité
de ma sensibilité
déstabilisée

_____

Sensation extrême

Ici maintenant
acmé de l’instant
je vis

_______

Marche nocturne

La pluie la nuit luit
avec des reflets de lune
sur le trottoir tristesse noire

_______

Fortune de mer

Qui suis-je?

naufragée

épave de mes souvenirs moribonds

(Le Rimbaldien)

_______

Ciel

les nuées s’écartent

dramaturgie

Dieu va-t-il apparaître?

_______

Nos frères

verticalité et déploiement

les arbres comme nous vers le ciel

tendent les bras

_______

Feu d’artifice

jour gris
heure sombre
étincelles d’instants

_______

Étoile filante

dans la nuit de l’Univers

point incandescent

souffle sur une allumette

_______

Barricades

fermer les fenêtres
à l’extérieur hostile
repli

_______

Mémoire empêchée

tapotement léger de la pluie

glissent les pensées

sur la vitre des souvenirs

_______

Racines galopantes

au loin sur la plaine

en rangs serrés

armée pacifique des arbres

_______

Regain

de la souche
arbre abattu
racines de joie profonde

_______

Poudre de soi

tendres pensées aux pétales fragiles

corolle de l’âme en prière

que butinent des ailes de lumière

_______

Z

pluie d’orage

lueurs orange

son du canon

_______

Pluie d’été

vapeur verte

gouttelettes dorées

brume festive dans le jardin

_______

Pluie de lumière

la lumière bleue du ciel

tombe drue sur le jardin

qui tend son prisme vert

_______

Fête

parfum des aubépines

tous les arbres sont en fleurs

le hêtre achève de déployer ses feuilles

_______

Giboulées

voile grave des nuages

soleil caché

mais pluie riante

_______

L’été

chant d’un oiseau

frondaison douce

brise légère

_______

Changement d’ère

le vent

en rafales

déroule de noirs dessins

_______

Dans un creux de la nuit

lucarne ouverte aux étoiles

lune scintillante

chevauchée de nuages

_______

Idyllique

clarté de l’eau

de l’air

de la nuit sous la lune

_______

Ivresse

sous la lampe

soûle de fatigue

les lettres que je trace titubent

_______

Spéléologie

yeux fermés

je descends en moi

à la verticale de mes rêves

_______

Protestation

chair endolorie

tristes efforts physiques

fatigue de l’être fini

_______

Recommencement

flux et reflux

la mer (mère?) a lavé nos traces

le monde est comme au premier jour

_______

Elémentaire

fraîcheur de l’eau

saveur du pain

savoir du corps

_______

[Retour à l’accueil]

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s