Éclats de voix

La joie se souvient…

Les Cosaques des Frontières

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Silence piégé
dans l’air glacé
la joie se souvient

Un jour
une autre nuit
le souvenir est si doux

A la source des larmes
résurgence
de mots autrefois entendus

Douceur inouïe
dans le désert de la nuit
de ces paroles anciennes
aujourd’hui emmurées
dans le tombeau du temps

Des murmures s’échappent
et la joie se souvient
que dire
dos au mur
qui ne soit pas trop dur

Sous le regard de la lune
les larmes se figent
jaillissement inattendu
de l’eau claire d’une voix

Fragile oasis
mirage
l’étau de la nuit
enserre les tombeaux

Dans l’air glacé
comme une hallucination
la voix vole en éclats
l’écho résonne comme du cristal

Texte et image : Françoise Gérard

Voir l’article original

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.