Cimetière militaire

La der des der…

Les Cosaques des Frontières

Cimetière

Le chant les cors l’écorce les corps

le champ le camp les troupes les troupeaux

les mines les champs de mines les visages

les coups l’effroi les tirs les rafales les râles

les larmes les armes blanches les mitraillettes noires

les bombes les tombes les morts les os

le vent le chant les cris les crimes

les chrysanthèmes le souvenir l’oubli

le sel de la terre

le poison des âmes

la toison d’or des braves

l’autel des pauvres diables (pire que des bêtes!…)

nous étions innocents nous n’étions pas des criminels

en joue on joue tu fais le mort je fais semblant

nous étions des enfants nous ne voulions pas faire la guerre

nous étions des humains nous n’étions pourtant pas des bêtes

nous avions un visage un nom un cœur

des parents des frères des sœurs

des amours un amour

nous étions tous un peu candides un peu poètes

croix de bois…

View original post 37 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s