Le grand capital allemand et le III ème Reich : Audi a exploité 35 000 esclaves des camps de concentration jusqu’à la mort

histoireetsociete

6
Comme le disait Brecht, celui qui veut combattre le fascisme sans mettre en cause le rôle joué par le Capital se condamne à ne pas le vaincre… Ici Audi met à joue son passé, mais Auschwitz n’est pas le lieu de l’horreur métaphysique, il est le choix d’IG Farben. Leçon de hier bonne pour aujourd’hui où certains pleurnichent sur la montée de l’extrême-droite sans jamais mettre en cause l’intérêt d’une telle ascension pour un capitalisme en crise qui a de plus en plus de mal à imposer sa surexploitation et son choix de guerre. (note de Danielle Bleitrach)

Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Combien d’articles dithyrambiques sur le « modèle économique » allemand ? Combien rappellent d’où viennent les fortunes des Krupp, Mercedes, Siemens, Bayer, Volkswagen … un sombre passé lavé après 1945 sous prétexte de lutte contre l’ennemi commun à l’Allemagne nazie et à la RFA de l’après-guerre.

Un sombre…

View original post 1 031 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s