Pris entre deux feux

Entre les lignes entre les mots

(Ministère des Affaires Étrangères – 37, quai d’Orsay – Paris 7° – 15 Novembre 2015)

Le respect dû aux victimes et au deuil de leurs familles, à tous les destins mutilés et brisés des survivants ne peut et ne doit empêcher de réfléchir au pourquoi et au comment.

Voir l’article original 939 mots de plus

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.