« Le Rimbaldien »

L’appel du grand large rend les bateaux ivres…

Métronomiques

Le tiers livre et Scriptopolis sont à l’initiative d’un projet de « vases communicants » : le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement. Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre.

La liste des participants et la gestion de l’exercice sont établies par Angèle Casanova.

Aujourd’hui, j’ai le grand plaisir d’accueillir ici Françoise Gérard tandis qu’elle me reçoit, très amicalement, sur son blog Le vent qui souffle.

______________

Le Rimbaldien

oct14:1_DH(cliquer pour agrandir)

Eaux profondes, surface miroitante agitée de remous, petite houle, le quai est désert, aucun bateau dans le cadre de la photo, mystère des bords, 21-21, 321 jours que Le Rimbaldien est parti toutes voiles dehors sur des routes maritimes connues de lui seul, le capitaine est un aventurier hors norme, on le surnomme

View original post 423 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s