Avec l’espoir que tu me lises un jour 12 : “… avec l’espoir que tu me lises un jour”

Les mots, cette fois, sonneront juste…

Les Cosaques des Frontières

Dans l'espoir 12

Un jour prochain, tu m’appelleras, j’en suis certaine, et tu m’accorderas ton pardon. Je reprends sereinement mon travail d’écriture dans la perspective de ce moment où nous nous expliquerons enfin. Tu me diras ton incompréhension et ta colère, tu n’oseras sans doute pas évoquer ta douleur… Je serai pudique moi aussi. Je me forcerai pourtant à fendre l’armure pour tenter de t’expliquer mon parcours, la chaîne des événements qui m’ont conduite là où je suis… Je te dirai surtout la force de mon amour malgré les apparences… Je ne me disculperai pas, même et surtout si je pense profondément ne pas être, loin de là, complètement responsable: mes décisions ont été le produit d’un ensemble assez désastreux que les tragédies antiques décrivaient comme le destin. Aujourd’hui, depuis ton accident et ta renaissance qui me comble de joie, le monde ancien dans lequel j’évoluais me semble si lointain qu’il en devient…

View original post 314 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s