Gaza – Les ONG témoins de l’insupportable

On n'est pas des moutons

000_nic6347009-2000px-1024x682
À l’Assemblée nationale hier, des organisations humanitaires ont souligné l’urgence de la fin du blocus et de la reconnaissance de la Palestine.

«Je veux témoigner d’une catastrophe humanitaire et environnementale », explique Najma Jamee. Jeune ingénieure, engagée auprès de l’association France Palestine Solidarité, elle se trouvait il y a cinq jours à peine dans la bande de Gaza. Hier matin, en compagnie de plusieurs militants d’ONG, elle a participé à une rencontre à l’Assemblée nationale, bénéficiant du soutien des parlementaires communistes. Avec une émotion contenue, elle résume : « La plupart des familles que j’ai côtoyées sont désormais victimes de troubles psychologiques, et contraintes de vivre sans dignité, hébergées comme elles peuvent, disposant souvent d’à peine trois litres d’eau par jour et par personne. » De plus, depuis les bombardements, « la production d’électricité est défaillante, ce qui a pour conséquence de bloquer les stations d’épuration. Ainsi, 70 % des eaux usées sont rejetées directement…

View original post 383 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s