Le retour

Les Cosaques des Frontières

Retour-1

En apparence, rien n’avait changé. Quelques craquelures sur la peinture légèrement écaillée des volets de la maison, située au bord d’une étendue de champs devant un passage à niveau. Je ne me résolvais pas à m’enterrer là-haut dans cette petite ville de province dont on pouvait heureusement s’échapper en quinze minutes pour s’oxygéner dans la métropole voisine.

Peut-être dans l’espoir de trouver une solution qui m’aurait évité la capitulation d’un séjour, même provisoire, chez mes vieux parents, j’avais fait le tour de mes anciens amis encore répertoriés sur mon carnet d’adresses, et j’eus évidemment (c’est facile à dire maintenant) des surprises… Moi-même, je n’étais pas prête pour ces retrouvailles périlleuses ! Si j’ai commencé ce récit, c’est précisément pour comprendre, pour remplir un vide qui se creuse insidieusement depuis quelques années, et plus encore depuis mon retour en France, entre les autres et moi. Si j’étais douée, je le ferais d’une…

View original post 733 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s