Le rayon vert

Merci, cher Jan :)))

Les Cosaques des Frontières

Rayonvert

Le silence est éblouissant. Nous sommes sur le toit du monde. Les sommets s’offrent à nous, innombrables et resplendissants sous la lumière dorée du crépuscule. Je pense à Julien Gracq, le géographe, à la compréhension soudaine des forces du paysage qu’il évoque à l’issue d’une escalade. Intense jubilation. Sentiment incomparable de plénitude. Je me sens immortelle. Très haut dans le ciel planent des milans noirs. Ils décrivent lentement des courbes qui s’inscrivent dans le dess(e)in divin (?). Je tourne sur moi-même, à cent-quatre-vingts degrés, plusieurs fois, très lentement. Je regarde intensément chaque sommet, chaque point du panorama, que je ne voudrais jamais oublier. Je m’efforce de graver dans ma mémoire tout ce que je vois, tout ce que je ressens. Soudain j’aperçois, incrédule, un rayonnement vert… Se peut-il? Le rayon vert vacille, laisse place à un rayonnement rouge, revient, se stabilise. Mes yeux apprivoisent la luminosité exceptionnelle du couchant à…

View original post 125 mots de plus

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonn√©es ci-dessous ou cliquez sur une ic√īne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez √† l'aide de votre compte WordPress.com. D√©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez √† l'aide de votre compte Twitter. D√©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez √† l'aide de votre compte Facebook. D√©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez √† l'aide de votre compte Google+. D√©connexion / Changer )

Connexion à %s