modération

L’Atlantide

Nous étions si fragiles…

    L’Atlantide avait été mentionnée pour la première fois par Platon dans les deux dialogues d’une trilogie inachevée, le Timée et le Critias, dont l’objet était de réfléchir sur l’origine du monde et sur la place de l’humanité dans l’univers. La pensée grecque était hantée par l’idée de déterminer la juste place de l’Homme dans le Cosmos! Les Atlantes auraient connu un âge d’or brutalement interrompu à l’issue d’une guerre qu’ils auraient perdue contre les Athéniens, plus de dix mille ans avant notre ère. Descendants de Poséidon, ils auraient vécu pendant plusieurs générations dans la prospérité jusqu’à ce qu’ils finissent par oublier leur origine divine et par abandonner les principes d’ordre et d’harmonie, de modération et de tempérance, qui régissaient jusqu’alors leurs relations entre eux et avec les autres en toutes circonstances, sans jamais se laisser enivrer par les délices de l’opulence ni vouloir accumuler les richesses, ou étendre indéfiniment leur puissance. Les dieux auraient décidé de les punir pour qu’ils retrouvent plus de sagesse. Le récit fait par Critias à Socrate s’inspirait d’une conversation que Solon avait eue avec un prêtre égyptien de la ville de Saïs, située dans le delta du Nil, dont la déesse protectrice Neïth n’était autre qu’Athéna. Interrogé par le grand législateur grec sur l’histoire des temps anciens, le prêtre lui révèle que les archives égyptiennes possèdent des documents qui remontent à plusieurs milliers d’années. Or, les contemporains de Solon ne connaissaient que l’époque évoquée par les poèmes d’Hésiode et d’Homère, quatre cents ans auparavant. Cette accumulation de documents aurait été possible, selon le prêtre, parce que le Nil, depuis la nuit des temps, protège l’Egypte des grands cataclysmes qui détruisent les autres civilisations. Les survivants, préoccupés avant tout de subvenir à leurs besoins vitaux, n’en transmettent plus la mémoire. C’est pourquoi les Athéniens ignoreraient tout du glorieux passé de leur cité et de la guerre qui l’avait opposée aux Atlantes, quand ceux-ci avaient voulu s’en emparer pour assurer leur domination en Méditerranée, avant que leur île ne sombre dans les tourbillons de l’océan et n’emporte avec elle l’armée grecque victorieuse…