Eclats

ECLATS

Le gel fleurit

en cristaux d’étincelles frêles

qui arpentent la nuit grisée

de lune tiède où se nichent

des baisers furtifs et vagabonds

d’amants transis en peine de soleil

__________

SORTILEGE

Une lueur blafarde

sculpte un mouvement de bras

pétrifiés

vers une gerbe chaude

__________

RENONCEMENT

Les mains fanées

n’ont plus la force de s’ouvrir

et laissent retomber leurs pétales glacés

en pluie de doigts tremblants

__________

RESIGNATION

Sur une goutte de sel gemme

la soif coulait à flots

l’abyssale caresse

enveloppait les bonheurs tristes

__________

EX VOTO

L’annonce d’une offrande

le don d’un marin pieux

prémices de l’urgence

errance du désir

aspiration de l’âme

béance

__________

INSTANT

On posa une main sur son épaule

en  équilibre sur une seconde difficilement  extraite de la gangue du temps

l’éternité prenait les ailes d’un frôlement

__________

JOIE

Rondeurs et courbes

tendresse pastel

paix du soir ou de l’aube

éclosion d’un baiser

force molle d’une caresse claire

__________

EXTASE

A l’horizon-oraison

de ma mémoire fermée comme la boîte de Pandore

je ne vois plus que le bleu blanc doré de midi

__________

ONDES

Je cueille la rosée sur tes cils

tu lèves les paupières

tu regardes encore les images de ton rêve

je te souris

alors tu m’aperçois

__________

SUR LES CHEMINS

Rainbow éclatait d’un rire numérique et son ami, poète lui aussi, s’amusait à jouer de la harpe avec les six cordes de son coeur comme avec des lacets

la septième s’était envolée…

__________

GEMMES

Invisible

indivisible

indivi

du

reté de l’âme

de l’homme désert

immensité plaine

labourée d’étoiles

pour les non-voyants

semant la lumière

__________

FROISSEMENTS D’AILES

L e  bois doré d’un gond

L a porte est ouverte aux chrysalides

L es livres sont sages  ô bataillons

L e papillon meurt entre les pages

__________

V V

  petit papillon blanc du mois d’août

                prisonnier de l’éphémère 

                    qui se jette

                        sur les caresses du soleil

                     et s’affole au vent d’été

                 je te retrouverai un soir tremblant

      les ailes brisées

__________

HOLOGRAMME

Libellule belle Ithaque bibelot Bible Babel Babylone à l’horizon de tous les rêves un envol pages du Livre libellé de lumière frémissement d’ailes palpitantes irisation à peine effleurement de l’eau baiser limpide à la surface de l’abîme bel hymne silencieux rien n’est dit rien n’est su transparence inanité des mots comme un envol de libellules

__________

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s