Acte après acte

Nous étions si fragiles…

    L’attentat nucléaire de Boston survenu le 13 mars 2040 n’était, somme toute, qu’un élément de plus dans la mise en place graduelle de la scène finale vers laquelle tendait la tragédie implacable que les humains avaient laissé se déployer, acte après acte, sans jamais saisir les multiples occasions qui leur avaient été offertes d’en neutraliser la progression. Nous étions désespérément aveugles et sourds… et pour les plus cyniques d’entre nous, indifférents au malheur tant que nous n’étions pas nous-mêmes touchés dans notre propre chair?…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.