Un processus diabolique

(Récit en cours d’écriture)

     Nous n’en avions, hélas, pas fini avec le nucléaire… L’attentat du 11 septembre 2020 au château de Versailles était le premier d’une longue et sinistre série… Le monde devenait fou, mais cette démence avait commencé bien avant, sans doute au moment de l’utilisation des premières armes chimiques pendant la première guerre mondiale, quand la lutte loyale (?) entre combattants avait été pervertie par l’emploi de gaz détruisant massivement l’adversaire… Cette volonté de puissance dévoyée inaugurait un processus diabolique qui aboutirait à la destruction de l’Humanité tout entière un siècle et demi plus tard… Il est impensable que nous ayons pu en arriver là… Exposer les populations du monde entier au danger nucléaire, minimiser les risques, faire comme si nous étions en mesure de les contrôler, nous croire aussi puissants que Dieu!… En un sens, nous ressemblions aux djihadistes islamistes qui prétendaient agir en accomplissant la volonté d’Allah et s’attribuaient le droit de tuer en son nom. L’énergie atomique nous avait rendus, nous aussi, maîtres de la vie et de la mort. Eux détruisaient et tuaient pour établir le régime du Califat sur toute la planète, nous, nous avions ouvert la boîte de Pandore des outils de destruction massive dont ils n’hésiteraient pas à se servir, prenant la suite de ce que nous avions commencé de faire au vingtième siècle…

     Ecrit depuis l’avenir

     2064

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s