Pensée grippée

    (fiction en cours d’écriture)

     Est-il nécessaire de remonter aussi loin dans le temps? La science historique n’avait pas mis les humains à l’abri de leurs erreurs fatales, ne les avait pas empêchés de continuer à s’entretuer en de multiples occasions. Les Lumières avaient eu tant de mal à briller!… Journaliste, je vivais dans l’immédiateté de l’événement qui suscitait toujours une certaine excitation d’ordre psychédélique, liée aux poussées d’adrénaline déclenchées pour faire face à l’imprévu… Mes confrères-consoeurs invitaient sur les plateaux de télévision des intellectuels médiatiques censés donner le recul indispensable, mais qui débitaient le plus souvent l’eau tiède de leur pensée enrhumée ou plus exactement grippée, coincée dans les rouages de la pensée unique distillée par les pouvoirs en place, qui empêchait tout débat sérieux, qui stérilisait d’office l’honnêteté intellectuelle. Il faut dire que les médias appartenaient au moins en partie aux marchands d’armes… Je n’en étais pas complètement dupe, je m’en accommodais comme sans doute la plupart d’entre nous. Le conservatisme consiste à penser que l’ordre actuel des choses, si imparfait soit-il, est préférable à une remise en question qui déboucherait vraisemblablement sur un désordre encore plus dommageable. Nous faisions le pari que le pire n’était pas certain si nous continuions notre route comme si de rien n’était. Pari perdu. La perte de nos valeurs et le vide de notre pensée ont creusé à nos pieds le gouffre qui nous a engloutis…

     2055

     Ecrit depuis l’avenir

 

11 commentaires

  1. Je partage tout à fait cette analyse « rétrospective » avec la même inquiétude vis-à-vis d’une action obscure assez systématique qui prépare par mille voies cet effondrement. Merci, chère François de ton indignation lucide et baser sur la dure réalité !

    J'aime

      1. Bien sûr. On explique d’abord le phénomène en toute sa gravité, justement pour faire appel à toutes les personnes responsables. Moi j’avais suivi ce que Gramsci appelle « le pessimisme de la raison » tout en confiant, avec lui et avec toi, dans « l’optimisme de la volonté » !

        J'aime

  2. L’interpénétration des profits nous poussera-t-elle à partir dans des grottes sans nous retourner…(lol) La division, ce maintien de l’ordre manié avec prestance par les gens du pouvoir et dont nous sommes friands a encore, grâce à notre manque de discernement bien entretenu par des médias, de beaux jours et de belles nuits, mais c’est sans compter sur toutes ces nuits debout pour chasser les rêves et prendre conscience des actions a mener…

    J'aime

  3. L’homme n’apprend pas et n’apprendra jamais de ses erreurs. Nous n’avons plus le contrôle sur nos vies. Nous nous croyons libres alors que nous sommes coincés de tout bord tout côté. On décide pour nous, on nous dit même comment penser, quoi croire et où aller. J’imagine très bien ce gouffre en 2055

    J’ai beaucoup aimé cet écrit

    Amitiés

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s